Centre Hospitalier de Proximité
Carentan les Marais
* FOCUS
La Qualité
Lutte contre les infections nosocomiales

Le score ICALIN est construit à partir des données du bilan annuel des activités de lutte contre les infections nosocomiales des établissements de santé. Ce score est établi sur 100 points. Les scores vont de A à E, du meilleur au moins bon.
En 2009 l’hôpital de Carentan obtient  un A .
* TOUTE L'ACTU
Vign_sl08_1462883_3_px_470_
Une nouvelle salle pour les malades d'Alzheimer

Une nouvelle salle, dite Snoezelen, a été inaugurée vendredi 28 mai 2010  à la maison de retraite, dans l'unité des Iris.
 
Vign_2016-07-15_120843

Hôpital : un nouveau bâtiment en projet  

Sur le site de l'hôpital, la construction d'un nouveau bâtiment pour le service des Églantines est dans sa phase de fin d'étude.

« Le permis de construire sera déposé à la fin du mois pour pouvoir lancer les appels d'offres en septembre, et commencer les travaux en janvier 2017. Il faudra compter entre 14 et 15 mois d'exécution, pour une ouverture envisagée en avril 2018 », précise Jean-Claude Colombel, directeur de l'hôpital.

Un concours entre cinq architectes s'était soldé, début 2016, par le choix, fait par le personnel et confirmé par le jury, de l'Agence Michel Sari (AMS) de Caen, associé au BET Babin et Roptin.

Ce projet comprend la construction d'une unité de 37 lits, qui sera située à l'emplacement de l'ancienne maison de fonction, avec jardin, du directeur de l'hôpital, actuellement occupée par le service de soins infirmiers à domicile. Ces 37 lits de l'Établissement d'hébergement pour personnes âgées (Ehpad) remplaceront les 37 lits actuels du bâtiment ancien Les Églantines.

Coût estimé : 4 millions d'euros

« Le coût envisagé est de quatre millions d'euros, financés par un Prêt locatif social (PLS). Nous espérons aussi bénéficier d'un prêt de deux millions d'euros sur 20 ans, à taux zéro, dans le cadre des prêts pour relancer les investissements publics et réaliser des économies d'énergie, car le bâtiment neuf en sera moins gourmand », explique Jean-Claude Colombel.

Devrait suivre la rénovation du bâtiment ancien Les Églantines, pour un coût d'environ deux millions d'euros, pour lui permettre d'abriter les services tertiaires de l'hôpital. « Au collègue qui me remplacera de continuer le projet », dit Jean-Claude Colombel, dont le départ à la retraite est fixé au 1er juillet.

Un total de 254 lits

L'Ehpad, au sein de l'hôpital, compte 198 lits, dont 142 d'hébergement permanent, trois d'hébergement temporaire, 39 pour l'unité Alzheimer et 14 en unité d'hébergement renforcé, répartis dans plusieurs unités : Les Cèdres, Les Tilleuls, Les Iris, et les Églantines. A cela s'ajoutent six places d'accueil de jour et 14 places d'activités et de soins adaptés.

Avec les 54 lits du service médecine et soins de suite, 254 lits sont regroupés dans l'enceinte de l'hôpital. S'y ajoute, sur le terrain cédé à la fondation du Bon-Sauveur, le centre médico-psychologique.

 
Le bâtisseur Jean-Claude Colombel s'en va 
 
Vign_2016-07-15_113949

Après treize ans passés à la tête de l'hôpital local, Jean-Claude Colombel part à la retraite. Celui qui a développé l'hôpital de proximité a été salué, jeudi.

 

Portrait

Issu d'une famille d'agriculteurs, Jean-Claude Colombel intègre dès 1972 le milieu hospitalier où il mène de nombreuses réalisations, grâce à ses qualités humaines et professionnelles.

Il commence sa carrière hospitalière à Coutances, en 1972. De 1979 à 1984, il est directeur des ressources humaines à l'hôpital de Valognes. Puis en octobre 1984, il prend la direction des maisons de retraite de Montebourg où il construit une nouvelle unité pour 84 résidents ; de Saint-Vaast-la-Hougue qu'il fait passer de 50 à 65 lits ; puis de Barfleur, où il construit une nouvelle maison de retraite de 45 lits.

En 2003, il arrive à Carentan. En treize ans, dans la continuité du travail de son prédécesseur, Michel Godefroy, il lance la rénovation de toutes les unités existantes de la maison de retraite, construit une unité Alzheimer et une autre d'hébergement renforcé, met en place un pôle d'activités et de soins adaptés, ainsi qu'un accueil de jour.

Vers une véritable structure hospitalière de proximité

Au niveau médical, Jean-Claude Colombel a un but, « donner une véritable structure hospitalière en professionnalisant l'hôpital. » Résultat : l'établissement, qui n'avait aucun médecin à demeure en 2003, compte maintenant 5 médecins hospitaliers, 2 pharmaciens, et plusieurs paramédicaux dans différents domaines. Et le nombre d'emplois est passé de 117 en 2003 à 240 aujourd'hui.

Parallèlement, il a ouvert le site de l'hôpital à la fondation du Bon-Sauveur, qui y a construit un centre médico-psychologique. Et, il a réussi à reprendre l'activité soins de suites de la clinique locale, rapatriée sur le site de l'hôpital en juin dernier, après l'agrandissement du service médecine. Il a, en outre, mis en place une politique d'insertion et de formation au sein de l'hôpital, une politique qualité, et il a créé un service de soins infirmiers à domicile sur l'ex canton de Carentan.

Jean-Claude Colombel a marqué son passage d'une façon exceptionnelle. Il a été, non seulement bâtisseur, mais aussi novateur, sachant convaincre et mobiliser tous ses partenaires pour réaliser son objectif : humaniser la maison de retraite et pérenniser l'hôpital de proximité.

Il sera remplacé par Laurence Postel à l'intérim.

Journal Ouest France du 09/07/2016

 

Médaillé de la Ville et salué par la municipalité 

« Auprès des instances de l'ARS (Agence régionale de santé), vous avez toujours défendu les projets de Carentan avec la passion qui vous caractérise, rappelait Jean-Pierre Lhonneur, maire de Carentan et président du conseil de surveillance de l'hôpital. L'établissement est ainsi devenu l'un des plus importants employeurs de la ville, avec 280 bulletins de paye (dont 240 temps plein, NDLR), et aussi l'école de la deuxième chance, grâce à votre implication dans la formation. Votre activité a été exceptionnelle et novatrice. »

« Ce n'est pas moi, c'est nous, c'est toute l'équipe de l'hôpital », répond Jean-Claude Colombel, après avoir reçu des mains de Jean-Pierre Lhonneur, sous les applaudissements, la médaille de la Ville de Carentan pour 13 ans passés à la tête de l'hôpital local.

« Si nous sommes là, ce midi, c'est grâce à vous, Monsieur le président du conseil de surveillance, et à cause de vous, Monsieur le directeur, estime le Dr Yvon Bailleul, président de la commission médicale d'établissement, au nom des cinq médecins hospitaliers que compte maintenant l'hôpital. Vous avez eu du flair, à cette époque, de recruter un médecin hospitalier temps plein pour l'hôpital local de Carentan. Vous avez eu la même bonne intuition pour reprendre l'activité soins de suite et de rééducation de la clinique. Le centre hospitalier de proximité de Carentan est maintenant un établissement de santé incontournable du Centre-Manche. »

Ouest France 09/07/2016

 

Voeux de l'hôpital: trois chantiers en même temps en 2014
Vign_2014-01-29_093602

Vendredi soir, Jean-Claude Colombel, le directeur de l'hôpital local carentanais, avait convié les résidents ainsi que les instances
locales, pour la cérémonie des voeux.

2013, une année riche en projets

« 2013 a été une année très riche en événements de toutes sortes, a indiqué Jean-Claude Colombel. Le projet d'établissement a été déposé à l'Agence régionale de santé (ARS), ainsi donnant les grandes orientations de l'hôpital dans les cinq prochaines années. Le terrain a été vendu à la Fondation Bon Sauveur pour l'édification du centre médico-psychologique, ce qui nous permettra d'avoir un service psychologique à proximité de l'hôpital. Vingt contrats d'avenir ont été signés et la convention signée avec l'association départementale pour les visiteurs de malades (huit aujourd'hui) élargie. Lafilière gériatrique s'est développée et la phase d'étude des travaux de réhabilitation des Cèdres et des Églantines a été lancée. Les travaux d'extension du secteur sanitaire pour rapatrier les lits de l'ex-polyclinique,sans oublier la maison médicale de Sainte-Marie-du-Mont avec ses 31 lits, ont débuté. »

Trois chantiers en même temps

Au niveau financier, le directeur de l'hôpital local a déclaré : « Nos comptes sont équilibrés mais il est impératif de redoubler de vigilance en 2014 pour respecter les grands équilibres budgétaires, compte tenu du poids de l'investissement à venir. »

En effet, 2014 va voir des projets importants : « Comme la création d'un parking dans le parc du logement de fonction, le déménagement des Cèdres, en deux phases, avec des nouveaux locaux effectifs au 1er janvier 2015 et le début des travaux de l'extension en Soins de suite et de réadaptation (SSR). Trois chantiers en même temps qui vont perturber le quotidien des résidents. Financièrement, ces opérations peuvent se réaliser grâce au partenariat à venir avec la Caisse des dépôts et consignation dans le cadre du plan de relance gouvernemental. Pour Les Cèdres, environ 1 M€ et pour l'extension SSR, 4 200 000 €. »

Service et formation

 Il a été question également de la qualité des services « où nous devons encore être plus performants au vu de la prochaine visite de certification en décembre 2015 ».

La formation a aussi été abordée. « Nous nous efforçons de l'offrir tant au personnel médical que paramédical. Nous devons toujours rester en action. »

  Au niveau de l'activité, « les chiffres ont été atteints pour 2013 mais il sera nécessaire d'augmenter la capacité d'accueil pour les malades Alzheimer sachant que les 53 lits dédiés à cette maladie sontinsuffisants. »

Départs en retraite et remises de médailles

Jean-Claude Colombel a profité de cette cérémonie pour fêter deux départs en retraite, celui de Josette Hébert, aide-soignante et celui de Patrick Fayet, masseur kinésithérapeute.

Chantal Bellamy (aide-soignante) et Isabelle Poisson (lingère) se sont vues remettre la médaille du travail argent, tandis que Sabine Beauvillain (aide-soignante), Fabienne Isabeth (aide-soignante), Geneviève Guioc (infirmière), Pascal Lozouet (ouvrier principal) et Dominique Louel ont reçu la médaille du travail vermeil.

 

 

 

Ouest France 

MaJ 28/01/2014


* A LA UNE
Vign_Image1
Hôpital local : un centre hospitalier en perpétuelle mutation !

Vendredi, Jean-Claude Colombel, directeur du centre hospitalier des Marais, a présenté ses vœux 2 013 aux forces vives de son établissement. « Je vous remercie très vivement d’être venus aussi nombreux ce soir pour soutenir votre « paisible » directeur à la tête d’un Établissement en perpétuelle mutation. » Et de citer ceux qui concourent au bon fonctionnement de notre hôpital : « Tous les professionnels qui font preuve de mérite, de dévouement, de disponibilité et de beaucoup de compétence. Tous ceux qui nous écoutent et nous permettent de faire avancer nos dossiers. Tous ceux qui apportent à titre bénévole un soutien moral et psychologique à nos patients et à nos résidents. Tous ceux qui aiment notre Établissement de proximité et qui participent de loin ou de près à son développement. Tous ensemble, nous hisserons cet établissement au rang de Centre Hospitalier des Marais dans ce magnifique territoire entre terre et mer où solidarité rime avec générosité ».
La santé à portée de tous
Le directeur et son équipe continueront « à promouvoir nos valeurs qui nous permettent de nous attacher à l’essentiel, c'est-à-dire la santé à portée de tous » Dans ce contexte, 2 013 confirmera 2 012. À savoir : L’entrée officielle dans la Communauté Hospitalière de Territoire du Centre Manche. La Validation d’un projet médical commun, avec reconnaissance d’un pôle gériatrique sur le site de Carentan qui à ce jour est opérationnel puisque nous disposons dorénavant de toutes les compétences médicales et paramédicales. Le Développement de la filière gériatrique avec les EHPAD du Centre Manche. L’obtention d’une autorisation pour une nouvelle période de 5 ans de notre activité médecine polyvalente à hauteur de 24 lits dont 3 lits de soins palliatifs dans l’attente d’une éventuelle extension.
L’achèvement des travaux dans le cadre du plan ALZHEIMER : Unité d’Hébergement Renforcée (14 lits. Le Pôle d’Activités et de Soins Adaptés (14 Places) « la date de l'inauguration reste à fixer » Le renforcement de la structure médicale avec le recrutement du Docteur Lemaître, « gériatre à raison de 2 journées par semaine » Le nouveau projet d’Établissement qui sera le fil conducteur de nos actions pour les 5 années à venir et le contrat prévisionnel d’objectifs et de moyens s’y rattachant. La certification « Nous venons de recevoir le rapport définitif. Certification obtenue avec 1 seule recommandation sur les dons d’organes mais parallèlement avec d’excellents scores et mêmes des points forts reconnus dont l'évaluation des pratiques professionnelles, le management de la qualité et de la sécurité des soins et la gestion des données du patient ».
Esprit d'équipe
Pour le directeur, la performance ne se juge pas à la taille de l’Établissement « nous sommes prêts à accueillir des activités nouvelles eu égard à notre certification qui montre notre capacité à prodiguer dans la sécurité les meilleurs soins aux patients ».
Tous les feux sont au vert : 85 % en Médecine ; 95 % en SSR ; 100 % en EHPAD
« À noter l’augmentation d’année en année de la prise en charge de patients en soins palliatifs au-delà de nos 3 lits identifiés. Les retours de satisfaction des familles témoignent qu’un univers de proximité d’humanisme et de haute technicité concourent à un accompagnement de qualité ».
Les finances sont « en équilibre. « Mission accomplie d’autant que la masse des frais de personnel évolue sans pour autant en affecter l’équilibre financier de l’Établissement ». 
Que réserve 2 013 ?
Toujours et toujours la rigueur pour maintenir l’équilibre financier ; Le transfert des lits de SSR gériatrique sur le site de l’Hôpital « L’étude est en cours, Monsieur Berre, recruté dans le cadre de la CHT se joint à l’équipe de direction pour accélérer cette opération et bien d’autres » ; La rénovation des unités des Cèdres et des Églantines ; La signature d’une nouvelle convention avec le Centre Hospitalier spécialisé du Bon Sauveur de Picauville « qui va construire son nouveau centre médico-psychologique sur le site de l’Hôpital (acte de vente signé).
Info de dernière minute : Le Docteur Casrouge, psychiatre du CHS de Picauville effectue dès maintenant pour nos patients et résidents des consultations le mercredi après-midi dans l’établissement ; L’ère de la coopération entre le CHS de Picauville et l’Hôpital de Carentan est devenue une réalité ; Le développement des consultations spécialisées ; La poursuite du plan Alzheimer ; la réflexion sur l’ouverture d’une structure de répit pour les aidants ; Le dossier de fusion avec l’EHPAD de Sainte Marie du Mont; Le partenariat à venir avec le pôle de santé libéral ; La finalisation du projet d’Établissement
« Une année bien chargée à venir mais quand l’enthousiasme l’emporte sur la morosité, le franchissement des obstacles se fait malgré tout  » .
Les petites phrases : Jean-Pierre Lhonneur, président du conseil de surveillance, maire de Carentan : « votre directeur, qui va recevoir la médaille du travail « Or » pour 41 ans de bons et loyaux services, est un acteur majeur de notre territoire. Cet ensemble hospitalier bouge chaque année grâce à l'équipe dirigeante et à l'ensemble du personnel. Mon souhait ? Qu'on puisse à Carentan et sa région, améliorer l'offre de santé, pratiquement inexistante le week-end. Philippe Gosselin, député de la Manche : maintenir la loi Léonetti est la priorité des priorités. Votre maison est une grande famille où l'union fait la force » 
Les médaillés du travail
Argent (20 ans) : Nathalie Despres ; Anne-Marie Holley ; Lionel Bacheley ; Cédric Lefèbvre ; Véronique Lemoigne ; Nathalie Levavasseur ; Pascal Lozouet ; Marie-Pierre Minerbe ; Sylvie Rigot. Vermeil (30 ans) : Fabienne Kaboré ; Dominique Louel. Or (35 ans) : Françoise Alexandre ; Jean-Claude Colombel ; Annie Dorey.

Jacqueline de Bonfils Presse de la manche 



                      



Mise à jour du 14-02-2013

Créer un site avec WebSelf
Copyright 2010 © Hôpital de Carentan